[MT] L'Histoire d'eFrance - Partie 2

Day 2,576, 10:37 Published in France France by Hitoyoshi
Bonjour à tous,

Après avoir traité de l'époque de la bêta et de l'année 2009, voici l'année 2010 🙂





Durant l'invasion de l'eFrance, un autre pays apparu pour prendre possession des régions françaises : La Pologne. Fort de son Baby-Boom de plus de 40 000 joueurs, les polonais furent invités par les espagnols à prendre des régions françaises qu'ils contrôlaient. C'est d'ailleurs pendant une de ces batailles que le président par intérim, Ginman, lança une phrase sans équivoque : "I didn't retreat Alsace".

C'est également durant cette période entre décembre et janvier que fut mis en place l'opération sabotage des entreprises espagnoles, américaines et polonaises sur le sol français. A l'époque la productivité des joueurs dépendaient de leur santé (qui ne se régénérait pas). Les français s'organisèrent donc à aller travailler chez l'occupant avec leur santé au plus bas sans pour autant tombé sous la barre du 0, synonyme de mort. De nombreux groupes de saboteurs furent alors créés pour s'attaquer à nos envahisseurs jusqu'à la mise à jour du calcul de la productivité.


C'est ainsi que le 7 février, les États-Unis et l'alliance EDEN parvinrent à envahir la dernière région eFrançaise, la Haute Normandie. L'eFrance disparu donc de la carte. Ce n'est que le 22 février, avec la collaboration avec l'alliance PHOENIX que les régions Auvergne et Franche Comté furent libérées et qu'ainsi la France réapparu sur la carte quelques jours avant les élections du congrès.

Le 27 Février, le président français, Ivan Dusaiks, informa le peuple d'une proposition étrange de l'envahisseur espagnol. L'Espagne serait prête à mettre en jeu la région du Limousin (occupée par l'Espagne) contre celle de Franche Comté (en possession française) sur une question de football. Le gagnant du match amical entre France et Espagne (IRL) de début mars repartirait avec les deux régions. Mais le 2 mars, Ivan Dusaiks avoua au peuple qu'il s'agissait d'un canular pour s'amuser en fin de mandat. Heureusement car quelques jours plus tard, la France perdait le match en question 2-0.

Le 20 mars, grâce à l'aide de PHOENIX, 4 régions françaises (dont la Corse) sous occupation polonaise furent libérées ce qui raviva l'espoir en eFrance. Une région allemande est alors également libérée. Le lendemain, le président Azaret annonce sa prise de distance de ses fonctions présidentielles pour raisons personnelles. La Vice-présidente, Naischa, reprit le rôle sans qu'aucun impeach soit lancé. Le 23 mars, PHOENIX lança l'offensive contre la région Rhone-Alpes, sous contrôle polonais. La bataille aurait coûté près de 2000 G mais elle fut perdu.

Le 1er avril, un coup de tonnerre bouleversa l'eMonde, les USA prirent la décision de quitter leur alliance : EDEN. Les raisons alors évoquées sont les différentes tensions avec l'Espagne et la Pologne, tous deux membres d'EDEN. Ce n'est que trois jours plus tard qu'un article scandale de l'américain Max MacFarland concernant la traîtrise de leurs anciens alliés polonais et espagnols fut publié, ce qui précipita les USA hors d'EDEN. En effet, suite à la décision des USA de quitter EDEN, des dirigeants polonais et espagnols auraient envisagé la possibilité de s'allier à PHOENIX pour envahir les USA. Malheureusement pour eux la conversation est arrivée aux oreilles d'un joueur américain qui publie alors un article scandale qui fait l'effet d'une bombe et récolte près de 3000 votes.

Le 6 avril, le congressiste OnlyPokerCanJudgeMe décida de lancer un impeachment contre le président élu depuis moins de 24h, Fabio86 pour "s'amuser" (la raison évoquée est qu'il s'agit de la tradition de lancer un impeach le mardi). Ce qui devait être une blague au départ se transforma en quelques heures en vrai scandale politique car la proposition recevra plus de votes pour que de contre. En effet plusieurs congressistes mécontents du résultat des élections étant bien décidés à organiser un second tour au sein du congrès et une campagne de publicité mensongère affirmant que Fabio86 lui-même aurait demandé aux congressistes de voter oui à l'impeachment car il n'aurait plus le temps de remplir son rôle firent en sorte que la proposition obtint 22 votes pour contre seulement 16 contre. Le quota de 66% des voix n'étant pas atteint, la proposition ne passa pas. Mais le 10 avril, 3 RWs furent lancées en Pologne par l'Etat-Major efrançais: Paris, Bourgogne et Picardie. La population fut alors mobilisée en Pologne et le scandale qui précédait cet événement fut quelque peu oublié pour faire face à l'ennemi.


Au mois de mai 2010 (sous la présidence de Naischa), la France et ses alliés de Phoenix échouèrent à récupérer Rhône-Alpes (région High Wood) des mains des polonais. Cet échec fut en partie à cause du non-soutien de la Hongrie pour reprendre la région alors que les principaux soutiens français étaient la Russie et l'Angleterre. Au cours du mois suivant, l'Italie est venue voir le président français pour lui proposer de reprendre RA et de la garder quelque temps pour rembourser les probables dépenses d'une bataille. Mais le président français, aguellid, préféra les envoyer "promener" sèchement, ce qui mit la France dans une situation délicate avec nos amis italiens. D'ailleurs la fin de l'Entente 2 mois plus tard et le départ de l'Italie vers EDEN n'y sera pas étranger.

Suite à cela, la Hongrie (membre de Phoeni fit la même offre et le gouvernement français accepta. Contrairement au mois précédent, la bataille fut gagné par Phoenix contre EDEN et la Hongrie récupéra donc RA. Un accord de 4 mois fut donc signé entre la France et la Hongrie pour la location de la région (1150G/mois). Ce que personne n'avait prévu, c'est l'apparition de la Version 2 d'erepublik qui a tout chamboulé au mois de juillet. En effet, certains pays ont vu leurs capitaux nettement baissé comme la Hongrie. Ainsi, ils ont voulu revenir sur le traité qui avait été signé le mois précédent (passer à 700G au lieu de 1150G). Il s'en suivi de longues discussions et la Hongrie refusa de payer tant que les négociations n'étaient pas abouties. Cette situation envenima la relation entre les deux pays. Ce n'est que le 2 août 2010, que les deux pays trouvèrent un compromis et la libération de RA à la France sous le coût d'un paiement de 1400G de la part de la France.



Le 17 août 2010, la France décide d'entrer dans Phoenix après des mois de rapprochement. Cette décision met également fin à l'Entente.
L'entrée dans Phoenix a tout de même été l'objet d'une certaine critique. En effet, OnlyP (le président) avait fait les démarches seul sans consulter son gouvernement et la population française a découvert cette entrée dans un article. Le contexte politique de cette période était assez troublé en raison d'une suspicion de vol au sein du gouvernement. Ce n'est que quelques jours après que l'on apprenait que le voleur n'était autre que le ministre de l'économie, x le variable. OnlyP fut impeach et Naischa le remplaça (le gouvernement étant resté le même).



En Septembre 2010, à la suite d'un impeach lancé contre le président espagnol, la France et Phoenix décidèrent de profiter du ragequit de leur CP en lançant une opération afin que l'UK puisse attaquer l'Espagne. La France a donc fait swapper l’Espagne à travers son territoire jusqu’en UK pour activer leur MPPs puis de faire traverser la France à ces derniers pour qu’ils aillent chercher des régions espagnols. La course contre la montre avec le chronomètre de l'Impeach était très sympa, avec pas mal de suspense haletant. Finalement les UK n’auront pas eu Madrid. Le CP Espagnol nous ayant même avoué après coup qu’il n’aurait jamais retreat Madrid ou Asturias. Mais l'effort n'as pas été vain puisque ces attaques ont permis d'ouvrir une guerre Finlande-UK qui permettra à ces derniers de reprendre Vestlandet, région High Oil norvégienne qui était sous contrôle Finlandais.



En Octobre 2010, sous la houlette d’Ernesto-Che-Guevara, la France et le Brésil envahissent conjointement l'Espagne avec le soutien de Phoenix. Le mois suivant, l'Espagne se rebiffa et entama l'invasion de la France après s'être libéré. Au cours de la présidence de Koratos, durant le mois de décembre, la Pologne s'invita à la fête en passant par la Wallonie (alors française). La bataille fut abandonnée (après un score de 5 rounds à 1) jugeant le retard trop conséquent. La France réussi tout de même à repousser les polonais en Champagne-Ardennes mais ces derniers finirent par reprendre l'initiative. La principale raison de l'arrivée de la Pologne fut l'obtention de la région Poitou-Charentes.


Le traité entre la France et la Pologne au sujet du Poitou aurait pu se dérouler sans embûche mais voilà, le président français (Koratos) fit passer le traité sans un vote clair du congrès, même la plupart se disait favorable, donnant ainsi la région gratuitement à la Pologne (à l'époque les pays payaient des loyers). Il se mit alors en place une vague de protestation contre ce traité. Ce mouvement mettant en avant la résistance face à la Pologne au lieu de capituler. Voyant ce mouvement, Koratos publiera un JO pour s'expliquer mais cela ne fera qu'augmenter ce phénomène. Le Poitou ne fut libéré qu'au mois de mars 2011.

En dépit de cette affaire, Ylirion et Kallmar, membre du gouvernement de Koratos, essayèrent de trouver une paix durable avec l'Espagne. Koratos étant très proche des espagnols et des anglais. Mais au même moment, certains membres de son gouvernement voulurent l'impeach. Mais un congressiste (rems2a pour ne pas le citer) le lança sans consultation et il fut refusé avant que ces personnes ne s'organisèrent.

Le prochain article traitera sur l'année 2011.
Cordialement,
~ Hideyoshi Nicolas