[MT] L'Histoire d'eFrance - Partie 5

Day 2,582, 11:49 Published in France France by Hitoyoshi
Bonjour à tous,

Après avoir traité de l'époque de la bêta , l'année 2009, l'année 2010, l'année 2011 et l'année 2012. Voici donc l'année 2013.






En janvier 2013, Kinea LaReine alors présidente signe un traité avec la Pologne sous l'impulsion de Biduloh ainsi qu'un pacte de non-agression avec l'UK et la Serbie sur le sol français. Ce traité redonne à la France une région en échange d'un versement mensuel de 15 000 FRF. Suite a ce traité, un mouvement de contestation mené par Leuch émerge. Les troupes résistantes effectuent un raid contre la Pologne. La région ne sera pas gagnée et le traité sera donc maintenu mais le ton est fixé entre le gouvernement et les opposants.

En février 2013, Jessica Binai entame des négociations avec la Pologne pour un nouveau traité. Il soumet une proposition au peuple eFrançais : 3 régions contre un loyer de 40 000 FRF + 20 000 le premier mois. Le traité est cependant refusé par le peuple (120 OUI contre 173 NON ). La Pologne reprend ainsi Paris, l'unique région française. Cependant, après un fail militaire quelques jours plus tard, Jessica Binai décide de signer le traité redonnant ainsi 3 régions à l'eFrance. Vous pouvez retrouver l'annonce de ce traité ici dans ce qui est et restera un des JO les plus contestés de notre Histoire.




En avril 2013, l'ayant promis dans son mandat précédent, Desperados51 et son gouvernement français décidèrent à rentrer dans EDEN (en tant que membre "test"). Le débat sur une entrée ou non dans EDEN a duré plusieurs semaines mais le gouvernement a donc fini par trancher. Malheureusement, l'avenir ne leur donna que peu de satisfaction puisque la France ne fut jamais reconnue comme membre d'EDEN. Car un mois plus tard, l'alliance fut dissoute.




Après l'officialisation de la France comme membre d'essai d'EDEN, l'eFrance et l'eBelgique entamèrent une Training War (= Guerre d’Entraînement). Sur le plan, la Belgique est plus faible que la France mais cependant, elle bénéficie du soutien de son allié polonais durant cette campagne. La France réussira à envahir Bruxelles et la Flandre mais face aux MPPs de la Belgique, sera repoussée jusqu'en Nord Pas De Calais. Une fois l'initiative récupérée par la France, la guerre fut stoppée pour éviter un autre retour des belges. A la fin de cette campagne, Desperado51 signa un nouveau pacte avec la Pologne évitant ainsi un contact direct entre la France et la Belgique. Ce traité incluait un pacte de non-agression envers l'UK, la Pologne et la Serbie. Une rupture d'un de ces PNA entraînerait une rupture du traité.




Depuis le mois de mai 2013, les gouvernements successifs de Nicolas Bonaparte, Jessica Binai et de ZeMaKubeX cherchent une véritable orientation diplomatique à l'eFrance.

Sous la présidence de Desperados a été lancé un grand sondage "Where the fuck is eFrance" afin de connaître la perception des pays envers la France, qui est resté relativement isolé diplomatique depuis la chute de TERRA (août 2012). En parallèle, une tentative de relancer le Corps Diplomatique (organisme chargé des ambassades) pour avoir davantage de contact, et donner une meilleure visibilité à la France. Etant donnée la pénurie de volontaire, le projet n'aboutira pas (les échecs avec le CD sont récurrent).
A côté de ça, la France se positionne clairement anti-TWO, et garde contact avec ces anciens amis d'EDEN Croatie, Albanie, Bosnie, mais aussi, entame un rapprochement avec les pays de CoT, afin de voir un bloc compact anti-TWO. Elle dit aussi au revoir à des très bons alliés Grèce, Portugal, Roumanie, Ukraine qui se positionnent clairement pro-TWO (la Grèce ayant carrément rejoint TWO durant le mois de Juin). A côté de cela, les rapports avec la Turquie se dégrade, la France n'ayant pas voulu prendre part dans la guerre qui les opposait à la Macédoine (Avril 2013), guerre qui a d'ailleurs fait énormément de drain, quand les USA en ont eu le plus besoin pour repousser la Serbie jusqu'au Midi-Pyrénées afin de récupérer le bonus rubber. Cette attaque sur les USA entraînera d'ailleurs de gros ennuis pour la France. En effet, les Polonais nous ayant céder la Bretagne peu avant dans l'accord de notre traité, les USA sont obligé de nous raser complètement pour récupérer la région qu'ils désirent tant : Aquitaine. Après avoir réussi à la libérer, le président américain, Artela loupe le NE et le lance trop tard : La Serbie récupère alors Aquitaine, et la France se fait quand même rasé (début mai 2013). Ceci va durer tout le mois de mai, car en effet, débarque le premier concours des MU. Tous les pays tapent alors dans leurs batailles, et la France se retrouve face à une forte opposition pour récupérer ces régions (souvent terminé de peu, 80-83). Dans le même temps, l'Espagne lance un NE sur la France, pour le concours des MU. Des négociations sont entamés avec la Pologne, et l'Espagne rendra donc les régions à la fin du concours, et ce, plus facilement que les américains, ce qui entraîna un sentiment amer pour beaucoup de français. Fin mai, nous réussissons enfin de nous libérer, et nous revoilà donc avec 5 régions.
Durant cette période, des MPP ont été signé avec les nations majeurs de CoT, et celle dans le besoin : Bulgarie, Chili, Macédoine, Japon, Indonésie.

En début juillet, ZeMaKubeX tente de créer une coalition antiTWO et ainsi créer une charte afin de poser les bases d'une future alliance. Futur alliance qui sera créer, mais sans la France. En effet, dans notre dos, la Croatie à décider de monter une alliance sans nous en informer (Impérium) considérant la France comme "outside associates". En effet, les Croates comptaient sur une partie de TWO : Pologne, Espagne, Hongrie afin de ramener des dégâts. L'alliance ne verra finalement pas le jour.
La dernière action en date reste le NE sur la Serbie : en plein concours des MU. Pour avoir un bonus de 10% supplémentaire, il nous fallait un Natural Ennemy (NE). Après avoir cherché pendant 3 jours à avoir cherché des guerres d'entrainement (TW), et en plein Gang-Bang Serbe, le président décide de lancer un NE. Cela ne s'est pas passé tout à fait comme prévu, car en effet, la Serbie a été repoussé jusqu’à Belgrade, sa capitale. La conséquence directe sera une fureur Serbe, qui fera pression sur les Polonais, qui nous avait alors assuré qu'ils ne bougeraient pas. La Pologne entame donc un rasage de la France, après que la France ait brisé le NAP qui les liait aux Serbes et Polonais depuis 6 mois.



Mais un élément changea la donne pour l'eFrance. En effet, un joueur français ayant une chaine Youtube assez connue (Bill Silverlight), en profita pour faire de la pub et créer un Babyboom. Ce BB eu lieu le 25 juillet et ramena un peu moins de 2 000 joueurs en eFrance avec un parti créé pour l'occasion : Fédération Républicaine. Ce taux élevé de joueurs permis à l'eFrance de dominer en D1 puis en D2 dans ses batailles, ce qui sera utile par la suite. Grâce à ce BB, Bill Silverlight fut élu président. Au même moment, le 7 août, la Pologne termina son invasion intégrale de la France.

Au cours de son mandat, Bill Silverlight fut assez chahuté par son absentéisme et par un vol. En effet, le 13 août, la France a été victime d'un vol sans précédent dans son histoire : approximativement 8 000 G et 3M de FRF avaient été dérobés. Suite à ce vol, le président avait contacté les administrateurs du jeu, afin de savoir si quelque chose était fait, et s'il était possible de connaître l'identité du voleur. Quelques heures plus tard, un joueur du gouvernement, Visa Von Nouris, fut tempban, pour "enquête". Le lendemain, le gouvernement reçu une réponse des admins : "Le joueur qui a volé n'a enfreint aucune règle, mais n'a aucun droit sur cet argent donc nous ne pouvons pas lui laisser. Mais, nous ne pouvons pas non plus vous le rendre, car c'est la responsabilité du CP de confier l'argent de l'état à des joueurs de confiance". Plato décida donc de faire disparaître la totalité de l'argent volé du module économique. Après une vive protestation des joueurs de France et de l'eMonde, Plato dû "céder" et rendre l'argent même si une infime partie fut retirée du compte du président.




Le 16 août, la Pologne commença à libérer le sud de la France pour que la Serbie puisse reprendre les régions du Sud dont l'Aquitaine (rubber). La France profita de ce moment pour lancer, le 20 août, un Air Strike victorieux à Volga Vyatka contre les hongrois qui occupaient encore 2 régions russes. Une fois cette région acquise ainsi qu'un congrès, la France et ses alliés décidèrent, une nouvelle fois, de "virer" les serbes du sud de la France.




La France pu donc se reposer sur la force de ses D1 et D2 (BB du mois précédent) pour gagner ses batailles contre la Serbie et libérer le Sud une nouvelle fois entre le 28 août et le 2 septembre. Profitant de ces victoires, la France déclara la guerre à la Slovénie (occupant de l'Italie) le 3 septembre. La France fut, peu de temps après, aidé par la Croatie pour libérer l'Italie des slovènes. Mais pendant ce temps, les serbes en profitaient pour remonter l'Italie qui se libérait pour se retrouver en face de la Corse et des territoires français. Et malheureusement, à cause des RW fréquentes, du front serbo-slovène et de la seconde invasion hongroise en Russie, la France perdit Volga Vyatka le 11 septembre, durant le mandat de Liberticide. Ce n'est que le 14 septembre que la Slovénie fut "jetée" hors d'Italie.



En souhaitant faire la guerre au Royaume-Uni, la France libéra le Nord Pas De Calais le 15 septembre. Mais en raison d'une mauvaise gestion du gouvernement, la campagne tourna court et les britanniques prirent le NPDC. Deux jours plus tard, le congrès français vota pour l'intégration de la France dans l'alliance Circle of Trust (plus connu sous le nom de CoT) en tant que membre d'essai. Le 20 septembre, le président français fut impeach en raison de l'ingérence du gouvernement face au congrès. C'est ainsi qu'Elynnie lui succéda en raison de sa seconde place à l'élection présidentielle.

Mais le changement de présidence ne changea rien puisque que les RW en Italie et l'attaque des serbes eurent raison de l'avancée des français. Afin de retarder l'échéance de l'arrivée des serbes en Aquitaine, le gouvernement attaqua l'Espagne en Navarre le 22 septembre. L'eFrance pu conserver son congrès mais fut à nouveau rasée le 27 septembre.

Profitant des nombreux fronts des polonais, les français réussirent à libérer la Lorraine le 1er octobre et la garder une dizaine de jours avant que la Pologne ne puisse la reprendre, sous le mandat de Zoragan.



Le 04 novembre, après avoir été maintenu à flot durant quelques temps, le Haut Commandement de CoT pris la décision de mettre fin à l'alliance.
Il fallut attendre le 19 novembre pour voir à nouveau le mot "France" sur la carte. En effet, c'est à partir de cette date et du premier mandat de gigilatrik que la France se libéra notamment grâce à l'introduction du bonus de détermination dans les régions conquises. Ce bonus augmente au fur et à mesure que le temps passe et multiplie les dégâts des résistants. A la fois des serbes à nouveau mais aussi de l'ensemble du territoire français conquis par la Pologne. Le 1er décembre, la France possédait ses 22 régions. Ce fut la première fois, depuis longtemps que la France retrouva l'intégralité de ses régions.


Mais la joie fut de courte durée. Le 10 décembre, la Pologne ouvrit les hostilités en attaquant la Champagne-Ardenne par la Belgique. Le 12 décembre, c'était au tour des anglais en NPDC. Et l'Espagne via Aquitaine, le 13 décembre. Au jour de Noël, la France était pratiquement rasée mais elle se concentra sur le front britannique en les attaquant chez eux. Ainsi au 1er janvier, la France ne possédait plus que le PACA et une région anglaise. L'escarmouche avec les anglais finit le 6 janvier 2014.

Le prochain article sera le dernier sur l'Histoire d'eFrance avec l'année 2014.
Cordialement,
~ Hideyoshi Nicolas